Des catholiques de Bruxelles, se lèvent pour encourager avec respect et ardeur leurs évêques à changer de cap pastoral : passons tous ensemble d’une politique de la décroissance et de l’auto-réduction, à une nouvelle pastorale de la croissance et du don, réellement évangélique et missionnaire.

Ils ne veulent pas se résigner à une pastorale concentrationiste (anachronique à l’heure des services de proximité) qui fond nos paroisses dans des entités démesurées et anonymes (les UP), à ne garder que quelques « clochers » et « communautés signifiantes », à « chercher notre (petite) place à côté de l’islam » et autres « convictions », à chasser des communautés monastiques et sacerdotales trop rayonnantes, à abandonner notre patrimoine religieux, à réduire les prêtres à des « administrateurs », à les épuiser dans des « tournantes», à ne dispenser les premiers sacrements qu’à une élite hyper-fidèle ou hyper-motivée pour les mériter au terme d’un long parcours menant au seuil de l’adolescence, etc.

Ils appellent avec ferveur  un changement de cap pastoral, dans la dynamique évangélique, tournée vers la vie, la croissance, le don, l’annonce et l’extension de l’Eglise à Bruxelles, au cœur de l’Europe.

« Allez donc, et faites disciples toutes les nations, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit » Mt 28,19