1. Changeons de cap

Cap actuel (d’après Mgr De Kesel)

  • « C’est la fin définitive de la chrétienté ».
  • « L’Eglise doit accepter de tout cœur cette culture moderne pluraliste et y trouver sa place » (1).
  • « Ce sera une Église plus petite, mais – et c’est beaucoup plus important – ce sera une Église plus pratiquante, une Église sûre d’elle ».
  • « Le grand nombre de paroisses et l’occupation de tout le terrain ne correspondent plus à la position réelle de l’Eglise dans notre société moderne. Ce qui importe surtout dans notre situation actuelle, c’est qu’il y ait suffisamment de lieux où des chrétiens peuvent se rassembler et que ce soient des lieux qui rayonnent vers l’extérieur ».
  • Aux prêtres (4/02/15):« Il nous faut participer à la construction d’une société humaine et pacifique où aucune Tradition n’a le monopole »,
  • « Je n’ai rien contre la sécularisation de notre culture. Ce ne serait pas une bonne chose qu’une seule conviction religieuse devienne dominante ».
  • D’après le théologien (protestant) Bonhoeffer, très apprécié par Mgr De Kesel, «Dieu nous fait savoir qu’il nous faut vivre en tant qu’hommes qui parviennent à vivre sans Dieu». « Lorsque l’Eglise vivra ainsi, sans aucune volonté de pouvoir religieux , en solidarité avec les hommes a-religieux, alors seulement ses paroles auront à nouveau fermeté et force (DBW 8, 561) ». Bonhoeffer est un « penseur multidimensionnel, à la fois homme de prières et prophète d’un monde devenu adulte et non religieux, prédicateur contre une Église sécularisée et précurseur de la théologie dite ‘d’après la mort de Dieu’»(3).
  1. http://belgicatho.hautetfort.com/archive/2015/11/06/la-nomination-de-mgr-de-kesel-est-officielle-5712068.html
  2. http://belgicatho.hautetfort.com/roix.com/Definitions/Figures-spirituelles/Dietrich-Bonhoeffer/Vers-un-christianisme-non-religieux

De fait, « il y a une tendance à accepter la laïcité, pour se faire une petite place et faire du catholicisme presque un élément de folklore, qui ne dérange pas cette société athée » Mgr Negri 9/1/18 Libero)

Cap missionnaire

  • « Aux autres villes aussi, il me faut annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu, car c’est pour cela que j’ai été envoyé ». Lc 4, 43
  • « Va t-en par les chemins et le long des clôtures, et fais entrer les gens de force, afin que ma maison se remplisse ».  Lc 14,23
  • « Lequel d’entre vous, s’il a cent brebis et vient à en perdre une, n’abandonne les quatre vingt-dix-neuf autres dans le désert pour s’en aller auprès de celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il l’ait retrouvée ? ».  Lc 15, 4
  • « Allez dans le monde entier, proclamez l’Evangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé ; celui qui ne croira pas sera condamné».  Mc 16,15
  • « Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit et leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit ». Mt 28, 19-20

Choisis donc la vie !

Pastorale A Pastorale B
Chercher sa (petite) place à côté des autres religions Annoncer l’Evangile à toutes les nations
Fermeture des églises Ouverture des églises
réduction augmentation
discrétion visibilité
Politique de la terre brûlée Politique de l’extension
petit reste peuple nombreux
proposition annonce
Une vérité La Vérité
fusion communion
décroissance croissance
division multiplication
centralisation décentralisation
éloignement proximité
humanisation évangélisation
Sacrements mérités (longue prépa,…) Sacrements gratuits
mort vie

« Désacraliser » un miracle eucharistique, authentifié par l’Eglise, en le réduisant à une légende antisémite? 

Supprimer la chapelle du Très-Saint Sacrement à la cathédrale et la réaffecter en musée?

Réduire en nombre, distribuer ou réaffecter (puis désacraliser) les églises paroissiales ?

Supprimer les paroisses (et leur concept) pour les fondre dans des UP?

Désacraliser la fonction sacerdotale en réduisant nos curés (célibataires) à des « administrateurs » , pourquoi pas, mariés?

Dissoudre une Fraternité sacerdotale prometteuse ?

Supprimer l’unique Fraternité Monastique à Bruxelles ?

Désacraliser les enfants en les privant (sauf exceptions) des sacrements du Baptême, de l’Eucharistie et de la Pénitence/Réconciliation

jusqu’au seuil de leur adolescence? 

Quel fil rouge, quelle dynamique à l’œuvre sinon celle de

la désacralisation

de la foi,

de l’Eglise

et de son auto-réduction!

Par manque de foi et d’espérance?

pour s’aligner discrètement sur les autres religions?

pour cultiver un « vivre ensemble humaniste »?

par refus ou peur d’annoncer le Christ comme étant Le Chemin, la Vérité et la Vie ?

Pas d’avenir pour l’Eglise et le christianisme en Europe,

si le cœur de l’Europe perd sa foi et son souffle missionnaire !

Halte à la pastorale de la décroissance !  Cap vers la pastorale de la croissance !

« Choisis donc la Vie ! » Dt 30, 19